Le SOMMEIL DE BÉBÉ

Le sommeil de bébé… C’est une question ou plutôt un (vaste) sujet qui est revenu souvent en message privé sur Instagram, alors je me suis dis que j’allais figer les choses dans un articles, ça serait plus simple 🙂
Alors, en ce qui nous concerne nous avons eu l’immense chance d’avoir un bébé qui s’est calé très rapidement en terme de rythme, qui a fait ses nuits à à peine deux mois et qui depuis dort 10 à 12h par nuit. Je ne sais pas vraiment ce qui est du à nos petites astuces et ce qui est du à son métabolisme à lui mais toujours est-il que si certains petits trucs que l’on a mis en place peuvent servir de conseils à certain/es d’entre vous qui passe ou vont passer par là, autant partager !
Mais quand même, le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est que chaque enfant est différents, les rythmes, les besoins, les métabolismes, varient d’un enfant à l’autre alors n’écoutez que vos instincts, faites vous confiance, faites lui confiance et faites comme bon VOUS semble ! 👌

Allez c’est parti pour le petit récit de nos aventures nocturnes 👀:

– Avant même la naissance de Marceau, on avait décidé qu’il dormirait avec nous. On s’était dit « on verra bien mais deux mois ça semble pas mal »… enfin je fais genre parce qu’on en savait strictement rien du tout en fait 😆comme pour tout ce qui nous attendait !
Du coup, on a dit deux mois, mais on a dit ça complètement au pif, ça nous semblait pas mal.
Alors OUI JE SAIS ( et pour celles qui l’ignorent je vous le dis ) l’OMS recommande de dormir avec son bébé les 6 premiers mois de sa vie pour limiter les risques de mort subite du nourrisson. Bébé se cale sur la respiration des parents les premiers temps, c’est pour ça que c’est important. Donc prenez l’info et faites en ce que vous voulez, je ne vous dis pas quoi faire, je vous partage simplement notre organisation 😉
Je vous explique plus bas pourquoi on s’est tenu à ces fameux deux mois !

Donc Marceau a dormi avec nous dans un couffin en osier sur un socle à côté de moi. Le couffin en osier c’était important pour nous car on souhaitait qu’il dorme dans un « espace réduit » au début, ça rassure et apaise énormément les nouveaux nés.
Si vous souhaitez qu’il dorme dans son lit dès le départ, il existe des réducteurs adaptés qui leur font comme un petit cocon.

– Côté biberon la nuit, en général Marceau se réveillait deux fois au milieu de la nuit, on était sur un rythme : 23h / 2h30 / 5h / 8h, à peu près 😅( Oui les futures mamans je sais…ça pique un peu ).
Ce que j’ai très rapidement fait, c’est que je préparais le soir en montant me coucher 2 voir 3 biberons, dans notre chambre, déjà remplis d’eau et les dosettes de lait déjà prêtes à côté. Comme ça, dès qu’il se réveillait tout était prêt hyper rapidement, pas besoin de descendre en pleine nuit la tête dans le c.. pour compter les cuillères de lait 😴 Autant te dire qu’à ces heures là t’as vite fait de plus savoir compter… Bref, on gagne du temps, de l’énergie, et on ménage l’impatience de bébé.
En sortant de la maternité, on le changeait avant le biberon, pour qu’il se rendorme dans nos bras à la fin du bib. On a vite abandonné l’idée quand on a compris que l’heure du biberon, c’est l’heure du biberon et t’as plutôt intêret a pas trainer si tu veux pas te faire hurler dessus pendant tout le changement de couches. Et qu’en plus t’as plus qu’à recommencé après parce qu’il a rempli la couche toute propre pendant le biberon… Bon on a testé quoi et on a vite changé ce qui ne nous convenait pas : Donc biberon, couche, gros câlins et il se rendormait sur moi.
Au bout de quelques semaines, son rythme s’est lui-même décalé petit à petit pour ne garder qu’un seul réveil au milieu de la nuit, on a rapidement atteint un rythme : 23h / 3h30 / 7h.

– C’était déjà pas trop mal mais on s’est dit qu’on pouvait faire mieux, on a donc mis en place une routine du soir vers 1mois/1mois et demi ;
Je ne sais clairement pas comment nous est venu l’idée mais on s’est dit qu’on allait le fatiguer le soir avant le biberon pour mettre toutes les chances de notre côté pour une bonne nuit.
Vers 22h00 on commençait a jouer avec lui sur le tapis d’éveil ( beaucoup d’entre vous m’ont dit que c’était une mauvaise idée, ça allait l’exciter. Ce qui était vrai sur l’instant, mais ce qui est bien avec les bébés, c’est qu’une fois excité ils fatiguent rapidement 😉), quelques minutes sur le ventre pour un peu d’exercice, un peu de stimulation visuelle et sonore, après ça on montait tranquillement dans sa chambre, lumière tamisée, moment câlins avec papa et maman, biberon avec maman dans la chambre et toujours avec une lumière tamisée, ensuite change, re-câlins ( jamais trop de câlins 🥰) puis on le mettait au lit, avec le ciel étoilé de notre veilleuse et une petite musique.
Ça c’est pour le rituel Stimulation/Fatigue/Apaisement du soir.
Parallèlement on a aussi augmenté la dose du dernier biberon du soir ( comme des grands, sans demander l’avis de qui que ce soit ) pour lui permettre de tenir plus longtemps avant de réclamer le prochain. Bon ne lui mettez pas double ration non plus hein, faut que bébé arrive à digérer quand même 🙂
Avec ça, on est passé sur un nouveau rythme de 23h / 6h / 10h. Pas encore nickel nickel mais franchement hyper appréciable !
Et surtout, j’ai compris un truc trèèès important, qui m’a changé la vie : Un bébé qui pleure en pleine nuit n’est pas nécessairement un bébé qui a besoin qu’on le prenne dans les bras et qu’on lui donne a manger. Il y’a des phases de sommeil complètement bizarre dans les cycles d’un nouveau né et je me suis rendu compte que parfois, Marceau commençait à gémir/pleurer mais qu’il dormait encore et n’avait qu’un besoin de succion momentané, un petit coup de tétine et c’était reparti. Et en fait c’était moi qui le réveillait à le sortir systématiquement de son lit en pensant qu’il avait besoin de moi.
Nous n’avons absolument jamais laissé Marceau pleurer et encore aujourd’hui, il en est hors de question, par contre parfois ça vaut le coup de tenter une tétine ou une caresse avant de le sortir complètement de son sommeil, car il se peut que ce ne soit rien d’autres qu’une phase tout à fait passagère.

Arrivé à ce moment là on a décidé de le mettre dans sa chambre. Pour plusieurs raisons :
1) On était arrivé au deux mois qu’on s’était initialement « fixés » 🤣Bon évidemment ce n’est pas le pourquoi du comment mais disons que ça a remis le sujet sur le tapis.
2) Marceau commençait a vraiment très bien dormir, on estimait qu’il n’avait plus « besoin de nous », et nous plus de besoin de l’avoir a « porté de main » dans la chambre.
3) Et surtout, Marceau avait un stridor depuis sa naissance ( qui a duré jusqu’à ses 6 mois ), ce qui veut dire qu’il ronflait/sifflait constamment quand il respirait en journée et quand il dormait. Autant vous dire que l’entendre dormir paisiblement à mes côtés en ronflant en continu alors que moi je pouvais pas dormir parce qu’il faisait un bruit monstre… bon… ça va bien un temps mais faut pas déconner quand même 😅
4) Et surtout, surtout, surtout : il ne rentrait plus dans son couffin !! Il lui fallait un « grand lit » de bébé 🙂
Direction donc sa chambre, à deux mois et deux jours. J’ai pas fais la maligne au début mais depuis, il dort comme un bébé (héhé) et nous aussi.

Alors on récapitule pour la nuit :
– On a fait au feeling et ça ça marche pour tout avec un bébé : y’a pas de recette miracle, juste votre instinct et l’écoute des besoins de votre bébé
– On l’a gardé avec nous pendant deux mois en préparant tout ce qu’il était possible de préparer pour gagner du temps la nuit
– Pendant ces deux mois, on a instauré une routine du soir : Un peu de jeu pour le fatiguer / Beaucoup de câlins pour l’apaiser ( petit raccourci )
– On a rapidement augmenté les doses du dernier biberon du soir pour le caler d’avantage et le faire tenir plus longtemps.
– On a coupé un nouveau cordon à deux mois pour le faire dormir dans sa chambre.

Ensuite, pour ce qui est de la journée et mes conseils pour les siestes.. bah pareil que pour les nuits, j’ai pas vraiment de recette miracle. En gros je me suis dis qu’il fallait que j’arrive à lui instaurer un rythme, donc à 2 mois environ (avant il dormait toute la journée^^), j’ai décidé de tenter des trucs ^^. Je ne sais plus exactement comment je m’y suis prise à vrai dire et croyez moi, ça ne s’est pas fait en un jour 😂

Mon idée était de créer des « moments » Jeux / Calins / Repas / Sieste pour rythmer la journée et instaurer une routine qui lui permettrait de trouver un rythme. Mais parallèlement je bossais de la maison depuis sa naissance donc pas non plus l’idéal mais j’ai jonglé !
C’est à ce moment là que j’ai également décidé d’essayer les siestes dans son lit, dans sa chambre. Je guettais les signes de fatigue et je le montais. J’ai choisi de baisser un peu ses volets mais pas complètement, pour tamiser la lumière du jour ( on était en plein été ) mais pas qu’il puisse confondre le jour et à la nuit. J’ai aussi mis une autre mélodie de la veilleuse musicale pour les siestes. Autant vous dire que bon ça je suis sûrement la seule à l’avoir remarqué 😂 Ça a pris un bon mois, voir un mois et demi avant que ça devienne un automatisme
Tout ça s’est ensuite consolidé chez la nounou.

Après, il ne faut jamais oublier que ce n’est pas une science exacte !
Globalement Marceau dort entre 10 et 12h par nuit, mais il y’a encore des soirs ou il ne veut pas se coucher et des jours ou il ne veut pas faire la sieste. Mais en même temps, qui aurait envie de se coucher tous les soirs à 20h30 ? 😂
On a décidé de lâcher prise avec Mathias sur ce sujet, s’il y’a un soir/deux ou trois ou dix ou il n’a pas envie d’aller se coucher, on le garde plus longtemps avec nous et on re-tente une heure ou deux plus tard. On accepte que son rythme dépende aussi de ce qu’il a fait dans la journée, de son humeur, de ses envies et que ce n’est pas grave ! Pareil pour la sieste, si il ne veut pas, c’est pas grave non plus, il se couchera plus tôt le soir et basta. Impossible et inutile selon moi, d’imposer à un bébé de 9 mois de dormir coute que coute à heure fixe, ça n’a aucun sens.
Y’a aussi des matins ou c’est pas 8h15 comme d’habitude mais 6h30 et là c’est beaaaaucoup trop tôt pour moi, alors on le prend dans le lit avec nous et il fini sa nuit à nos côtés, et non ça n’est pas lui donner de mauvaise habitudes comme je l’entends parfois 😉
On est clairement pas des parents rigides là-dessus, ni Mathias ni moi. Je pars du principe qu’un bébé c’est un être humain, pas un robot et que la flexibilité, l’écoute des besoins et le feeling sont les meilleures manières d’agir !

Voilàààà, je m’étais dis que j’allais pondre un article rapidos histoire de partager deux trois trucs et me voilà avec un véritable roman. désolée !
J’espère cependant que certains petits trucs donneront des idées à certaines d’entre vous, ou bien vous orienterons un peu à l’arrivée de votre bébé !


Je vous embrasse !