Les réseaux sociaux

Je ne sais pas vous mais en ce qui me concerne j’entends et je lis beaucoup de frustrations sur les réseaux sociaux. Sur les contenus, les photos, les filtres, les partenariats ou placement de produits, les intérieurs/looks/femmes/mères « parfait(e)s » et tout ce qui ne reflèteraient pas « la » réalité.
Ce genre de discours me désolent et me laissent un peu perplexe.
Personnellement, je suis du genre à aimer des contenus peut-être mis en scène et travaillé mais inspirants, quitte à ce qu’il s’éloignent un peu de la réalité. Je suis d’avantage motivée par du contenu, des intérieurs, des looks ou organisations bien plus chiadés que les miens, plutôt que par un quotidien similaire à ce que je vis. Ça me booste, m’inspire, me motive, me remet en question aussi parfois. Le « surfait », le travaillé, l’amélioré n’est pas forcément négatif tant qu’il est accueilli avec le recul nécessaire. Arrêtons de voir du contenu culpabilisateur partout. Personnellement, réalité embellie ou non, j’aime m’inspirer de ces contenus qui me pousse à faire mieux.

En tout cas, je pense sincèrement que tout est une question de juste dosage.
Je suis beaucoup de compte de madames-tout-le-monde, particulièrement depuis que je suis maman, car j’aime la proximité parfaite avec leurs abonnés, le partage du quotidien nature/peinture, qui rassure sur ce que l’on peut vivre, qui partage des expériences réelles et parlantes. Mais je suis également des personnes dont la vie est aux antipodes de la mienne, ou dont le quotidien me semble un tout petit peu plus joli ( = Instagrammable ) que le mien.
Certaines personnes prennent un plaisir fou à créer du contenu étonnant, décalé, pointu, éloigné certes du quotidien mais souvent simplement très artistique. Et certaines personnes prennent beaucoup de plaisir à les suivre justement pour cette bouffée d’air sortie du quotidien.

Alors bon ma réfléxion sur le sujet réseaux sociaux et critiques que j’entends à tout va, c’est surtout qu’il me parait aberrant de suivre des comptes dont les contenus ne nous conviennent pas, ne nous parlent pas, nous semblent trop travaillés ou même trop fake pour les critiquer ensuite. Si vous n’êtes pas en capacité de prendre le recul nécessaire ou que vous n’y voyez aucune source d’inspiration ou de motivation, libre à vous et je le comprend parfaitement. Mais la toile est remplie de millions de comptes que vous êtes libres ou non de suivre. Pourquoi donc suivre des comptes pour critiquer leur façon d’aborder un contenu qui leur ai propre ? Ça me dépasse.

Bref. En 2020, prenons du recul sur Instagram et sur les réseaux sociaux en général. Prenons ce que l’on aime, et laissons le reste à d’autres mais arrêtons de constamment critiquer ce qui ne nous convient pas.